Flash Info
13/10/2019 A la suite d’une rencontre d’échanges: La C14 espère une implication du Groupe des 5 :
03/10/2019 La C14 réclame une supervision de l’ONU et promet le candidat unique de l’opposition pour les prochaines semaines :
02/10/2019 Politique / La C14 en conférence de presse ce Jeudi à Lomé, pour éclairer la lanterne des journalistes sur les derniers sujets d’actualité et la présidentielle de 2020 et la question de la candidature unique de l’opposition :
01/10/2019 Vie du Parti/ Des candidats FDR de Golfe 5 (Aflao Gakli) aux Locales de Juin dernier ont exploré des pistes d’extension et de redynamisation du parti dans leur commune dimanche dernier :
30/09/2019 La C14 réduite à 6 partis politiques: ADDI a suspendu sa participation aux activités de la Coalition :
Elections locales: 28 Conseillers, 3 Maires et plusieurs adjoints au Maire pour les FDR :        
19/07/2018 Requiem: Les obsèques du Conseiller spécial Me HEGBOR Gahoun Georges auront lieu les 19 et 20 Juillet à Lomé :
24/06/2018 Les FDR sont installées à Bruxelles (Belgique) le 22 Juin 2018 :
02/06/2018 Meeting de la coalition des 14 partis à Djagblé le 02juin à 14h :
22/05/2018 Le Secrétaire à la Communication le Dr GNAGNON est Kampala pour une rencontre de la Fondation Konrad Adeneur :

Contre Vizy : Les FDR prennent le parti des journaux suspendus par la HAAC

Communiqué

(Relatif à la vague de suspension de journaux par la HAAC)

Les Forces Démocratiques pour la République (FDR) sont surprises de constater que depuis le 23 Mars 2020, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication(HAAC) a procédé à la suspension en cascade du quotidien Liberté, du bihebdomadaire Alternative et de l’hebdomadaire Fraternité, suite à la plainte de l’Ambassadeur de France au Togo.

Sans entrer dans le fond de l’affaire, les FDR font remarquer que les décisions portant sanctions violent de manière flagrante les dispositions de l’article 65 de la loi organique 2018-029 portant modification de la loi organique N° 2004-021 du 15 décembre 2004 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication.

En effet, conformément à l’article susvisé, ce n’est qu’en cas d’inobservation par les titulaires des récépissés de parution des publications et de diffusion nationale, de recommandations, décisions et mises en garde, que la HAAC peut être amenée à prononcer une sanction. Or, les décisions portant sanctions ne laissent apparaitre nulle part que cette disposition a été respectée.

Les FDR condamnent ces sanctions qui sont, en tout état de cause, disproportionnées et constituent une violation de la liberté d’expression.

Les FDR tiennent à rappeler à la HAAC que sa mission est de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la presse et des autres moyens de communication de masse en recherchant le règlement des différends par le dialogue et qu’elle ne peut se transformer en instrument de répression des médias.

Fait à Lomé, le 05 avril 2020

Le Président National

Me Paul Dodji APEVON

2020-04-05T16:07:39+00:00 avril 5th, 2020|