Flash Info
19/07/2018 Requiem: Les obsèques du Conseiller spécial Me HEGBOR Gahoun Georges auront lieu les 19 et 20 Juillet à Lomé :
24/06/2018 Les FDR sont installées à Bruxelles (Belgique) le 22 Juin 2018 :
02/06/2018 Meeting de la coalition des 14 partis à Djagblé le 02juin à 14h :
22/05/2018 Le Secrétaire à la Communication le Dr GNAGNON est Kampala pour une rencontre de la Fondation Konrad Adeneur :
14/05/2018 Le Président APEVON est invité aux AFRICAN Awards ce lundi à Bruxelles :
05/04/2018 Le Président au rendez-vous de la diaspora belge à Charleroi :
02/04/2018 Rencontre du Président à l’Union Européenne à Bruxelles :
19/01/2018 Conférence à Abidjan : Le Président APEVON animera une conférence à Abidjan en Côte d'ivoire sur la crise togolaise le dimanche 21 Janvier 2018
02/01/2018 Réunion : Le secrétaire national chargé de l'administration invite tous les militants à une réunion importante le 02 Janvier 2018 à 17 heures au siège du parti.  
26/12/2017 Réunion à 17h au siège : Le Président National invite tous les militantes et militants au siège du parti à 17heures.

MESSAGE DU PRÉSIDENT NATIONAL DES F.D.R.

 

A L’OCCASION DU PREMIER ANNIVERSAIRE DU PARTI

26 Novembre 2016-26 Novembre 2017, il y a un an jour pour jour que nous avons ensemble, malgré les adversités, porté triomphalement les Forces Démocratiques pour la République (F.D.R.).sur les fonts baptismaux

Je voudrais, à l’occasion de ce premier anniversaire, témoigner d’abord notre reconnaissance à Dieu le Tout Puissant pour nous avoir guidés, inspirés et protégés contre toutes les tribulations durant l’année et lui demander de continuer à nous apporter son assistance jusqu’au triomphe des nobles idéaux des FDR.

Je voudrais ensuite avoir une pensée pieuse pour nos compagnons de lutte que Dieu a rappelés prématurément mais qui continuent, j’en suis convaincu, d’œuvrer là où ils sont pour l’aboutissement du combat salvateur que nous avons engagé ensemble pour un mieux-être du peuple togolais. Mes pensées vont particulièrement à Marcel TSIGBE, Nana DJABABOU et Daniel Koboè KLOUTSE qui ont inlassablement travaillé pour la création du parti.

Je voudrais enfin adresser mes remerciement sà vous tous, militantes et militants, pour votre dévouement, votre abnégation, pour le travail de qualité que vous ne cessez d’effectuer sur le terrain pour l’implantation du parti sur toute l’étendue du territoire national et dans tous les pays de la diaspora. Je vous encourage à continuer d’être les pionniers infatigables pour la noble cause des F.D.R.

A la création du parti, il régnait partout dans le pays une inquiétante ambiance de découragement, de renoncement, de résignation, qui laissait croire que notre combat pour l’alternance au sommet de l’Etat est voué à l’échec ou en tout cas est sérieusement hypothéqué.

Et les tenants du pouvoir qui ont mis notre pays sous coupe réglée en refusant tout progrès démocratique avec pour option fondamentale de nous imposer une monarchie, s’en glorifiaient et nous narguaient sans cesse car ils avaient eu en ce moment-là l’illusion d’avoir définitivement la maîtrise de la situation.

Mais comme le peuple seul est souverain, nous avions la ferme conviction qu’il pouvait se réveiller à tout moment à l’instar d’un volcan en sommeil, pourvu qu’on lui fournisse les motifs de ce réveil.

Et c’est justement pour travailler à ce réveil du peuple provisoirement endormi, parce que déçu et désabusé, que nous avons,sur inspiration divine, adopté comme slogan pour le parti : « Avec les F.D.R., recréons l’espoir »et avons lancé au congrès l’appel pathétique à nous tous, forces œuvrant pour le changement, de taire nos égos pour travailler honnêtement et sincèrement pour une unité d’action.

Fidèles à cet appel et, joignant l’acte à la parole, nous avons pris langue avec plusieurs partis politiques dont le PNP, contribué à la création du Groupe des six et avons été l’un des artisans du rapprochement du Groupe des six avec CAP 2015.

C’est donc par conviction de la nécessité d’une action unitaire que nous avons spontanément félicité le PNP dès le lendemain de son exploit du 19 Août 2017 et demandé à toutes les autres forces de l’opposition de se joindre à ce mouvement pour recréer le vrai rapport de force dont nous avons besoin pour repartir au combat pour l’instauration d’une vraie démocratie au Togo.

 

La vie est un professeur cruel car elle vous fait passer l’examen avant de vous apprendre la leçon. Et Malcolm Forbes écrivait qu’un échec est un succès si on en retient quelque chose.

 

L’opposition a tiré leçon de ses échecs, de ses erreurs, de ses divisions et est aujourd’hui solidement unie comme nos compatriotes l’ont toujours souhaité. Et c’est ce qui explique leur forte mobilisation à Lomé, dans toutes les villes de l’intérieur du pays et de la diaspora.

 

Les F.D.R. sont disposés à consentir tous les sacrifices possibles afin que cette union conduise le peuple à la victoire car pour nous, le plus important demain c’est le Togo et au crépuscule de notre existence ici-bas, nous devons seulement être fiers d’avoir contribué à son émergence, peu importe la position que nous occuperons.

 

Je saisis donc cette occasion pour vous remercier,chers amis,pour la détermination et l’engagement dont vous ne cessez de faire preuve à l’occasion des différentes mobilisations et marches pacifiques initiées par la Coalition dans laquelle se trouvent résolument les F.D.R.

 

J’entends vos nombreuses réactions découlant des frustrations légitimes que vous ressentez au cours des marches lorsqu’il ne vous est pas permis d’arborer les couleurs du parti alors que certains partis brandissent les leurs. Mais comprenez  que ce n’est pas là l’essentiel de ce qui doit nous préoccuper en ce moment. Il y a un temps pour chaque chose. Il y a un temps pour la compétition des couleurs. Pour l’heure, il s’agit de prendre de la hauteur pour respecter les décisions que nous prenons au niveau de la coalition et surtout rester mobilisés et déterminés pour faire venir plus de monde aux prochaines manifestations car nous sommes proches du but.

 

Les brimades, les violences gratuites, les arrestations et autres sévices que le pouvoir fait infligerà Mango, à Bafilo, à Sokodé à Lomé et ailleurs par les militaires, les forces de l’ordre et des milices à son solde, ne fera point vaciller le vaillant peuple togolais qui s’est enfin mis debout pour reconquérir sa souveraineté.

C’est le lieu d’exprimer encore une fois nos félicitations à tous les Togolais de l’intérieur comme de la diaspora pour leur courage admiré désormais par le monde entier et de réitérer nos compassions aux blessés, aux réfugiés, aux détenus, aux parents de nos frères, civils comme militaires, qui ont perdu la vie.

Tout Togolais de bonne foi doit pouvoir comprendre aisément que le combat pour l’alternance au sommet de l’Etat est un combat noble et citoyen qui ne dresse pas une ethnie contre une autre,une religion contre une autre, une région contre une autre. C’est un combat qui oppose la majorité des démunis à la minorité repue mais insatiable.

C’est pourquoi nous lançons un appel solennel à tous ceux qui souffrent et qui veulent un mieux-être pour le Togo, qu’ils soient du parti au pouvoir ou de l’opposition, qu’ils soient civils ou militaires, de se joindre au grand mouvement en cours pour faire de notre Togo un pays de démocratie véritable à l’instar des autres pays de la sous-région.

Une dictature imposée à un pays n’est pas une fatalité et le peuple souverain peut y mettre un terme à tout moment. Les Zimbabwéens viennent de nous en donner la preuve éclatante en se débarrassant du vieux dinosaure MUGABE qui, après 37 ans de règne sans partage, a cherché à se faire remplacer par son épouse, comme si le pays était sa propriété. Les militaires ne commettent pas que le pire. Ils sont capables aussi du meilleur.

Militantes et militants,

 

Comme vous le savez, F.D.R. est un parti de croyants. Et c’est pourquoi, dans l’humilité la plus absolue, nous devons,à chaque instant, être des canaux ouverts que le Créateur peut utiliser pour réaliser, selon sa volonté, le rêve des pères fondateurs de la république, c’est-à-dire faire du Togo l’or de l’humanité.

A cet effet, nous devons faire notre devoir de militants pour l’émergence de notre parti et laisser Dieu agir, ce qui suppose qu’il faudra éviter autant que possible la recherche effrénée d’une position en faisant fi des torts que cela pourrait causer aux autres. Il ne s’agit nullement d’étouffer les ambitions légitimes, ce qui serait contraire au combat politique. Mais il est question de proscrire les comportements outrageants qui fragilisent l’harmonie du groupe.

Faites toujours vôtre cet enseignement de Jésus Christ sur l’humilité lorsqu’il adressa cette parabole aux conviés en voyant qu’ils choisissaient les premières places ;

« Lorsque tu seras invité par quelqu’un à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu’il n’y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi, et que celui qui vous a invités l’un et l’autre ne vienne te dire : cède ta place à cette personne- là. Mais, lorsque tu seras invité, vas te mettre à la dernière place, afin que, quand celui qui t’a invité viendra, il te dise : mon ami, monte plus haut. Alors cela te fera honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi.

Car quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé. »(Luc chapitre 14, verset 11)

Je voudrais, pour conclure, partager avec vous cette petite histoire.

‘’Alors qu’il faisait de l’alpinisme dans une région de hautes montagnes, un brave indien tomba sur le nid d’un aigle. Il y avait plusieurs œufs dans le nid et il réussit à en voler un qu’il ramena dans son village.

Il mit l’œuf dans la couvée d’une poule et après éclosion, l’aiglon suivit la mère poule partout et grandit en se prenant pour un poulet. A longueur de journée, l’aiglon se promenait, la tête baissée à la manière des poulets, grattant le sol et picorant les vers et les graines.

Un jour, alors que l’aigle avait atteint l’âge adulte, il leva la tête et aperçut un oiseau magnifique qui planait gracieusement et majestueusement  dans le ciel.

Il s’approcha de la grand-mère poule qui savait beaucoup de choses au sujet du monde et lui demanda :’’quel est cet oiseau, grand-mère ?

‘’C’est un aigle, c’est le roi de tous les oiseaux, le maître du ciel’’, répondit la vieille poule.

‘’Cela doit être fantastique de pouvoir voler de cette manière’’, répliqua l’aigle, plein d’admiration pour le grand oiseau là-haut.

‘’Oui’’, dit grand-mère en acquiesçant, ‘’cependant, il te faut oublier l’idée de voler car tu n’es qu’un poulet’’.

L’aigle passa donc sa vie à gratter dans la poussière avec des poulets parce que c’est ce qu’il pensait être.’’

Nous avons déjà démontré à suffisance qu’aux F.D.R., nous sommes des aigles et non des poulets. Je nous invite donc à travailler ardemment et sans ménagement pour déployer majestueusement nos ailes et montrer ainsi que nous sommes les rois du ciel.

Gardons allumée la flamme de l’espoir pour construire un lendemain meilleur pour nous-mêmes et pour nos enfants.

Bon anniversaire et que l’Éternel bénisse les F.D.R. et le Togo.

2017-12-14T15:55:17+00:00 décembre 11th, 2017|